Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Sotra: les dessertes de Yopougon et Cocody suspendues ce lundi
  • Abidjan: des manifestations de rue ce lundi pour dénoncer le 3e mandat
  • Abidjan: des véhicules pris pour cibles par des manifestants
  • Cocody: un autobus de la SOTRA incendié à la Riviera2
  • Port d'Abidjan: pose de la première pierre du 2e Terminal à conteneurs, lundi
  • Zimbabwe: l'installation d'une usine de montage d'autobus annoncée
  • Transport urbain: la SOTRA va se déployer à Bouaké
  • Axe Bouaflé-Yakro: la route, réhabilitée, inaugurée samedi
  • Port d'Abidjan: Abidjan Terminal acquiert 2 tracteurs 100% électriques
  • Ukraine: crash d'un avion militaire vendredi, 26 morts

Contrôle technique auto: Mayelia présente ses "ambassadeurs"

ActualitéPublié le 14-09-2020 07:19

Mayelia compte bâtir une "famille" avec ses clients autour du contrôle technique automobile. Ph. Acturoutes

Trois mois après le démarrage de ses activités, Mayelia logistics & automotive a élevé au rang d’ «ambassadeurs» environ 80 professionnels de divers secteurs d’activité. Mécaniciens autos, professionnels du transport public ou simples acteurs du secteur privé, ils doivent désormais incarner et vendre les valeurs d’innovation et de quête de la qualité véhiculées par le nouvel opérateur dans le contrôle technique automobile en Côte d’Ivoire.

Se rapprocher des usagers
Ces ambassadeurs ont officiellement reçus leurs cartes qui tiennent lieu de «lettres de créances»  samedi au cours d’une cérémonie sur la première station du groupe, à Vridi, a constaté Acturoutes.

Une opération de charme qui traduit un choix stratégique de communication directe de l’équipe dirigeante de Mayelia à l’endroit des usagers, en vue de passer à l’offensive sur un terrain qui s’annonce hautement concurrentiel.

«Les ambassadeurs sont des ‘‘direct reports’’ auprès des usagers. Car notre vision est de nous rapprocher de la clientèle. Le client est roi chez nous. C’est dire qu’ils ont du prix à nos yeux  et nous les considérons comme des partenaires stratégiques dans le développement de notre activité», a affirmé le Directeur général, Ya Kouassi Emile.

Rester attaché à la fiabilité du contrôle technique
Dans les faits, les ambassadeurs sont de porteurs d’affaires qui auront droit à des récompenses en espèces à la hauteur du volume de clientèle qu’ils auront dirigé vers Mayelia. Un nouveau business donc autour de la visite technique, sans en dénaturer le caractère hautement sérieux.

«Avec la libéralisation, il faut innover dans la visite technique automobile pour intéresser ceux qui y viennent. Mais nous sommes tenus de respecter les tarifs homologués et d’offrir un service de qualité. Il n’est pas question de faire passer des véhicules qui ne sont pas dans un bon état sécuritaire», a rassuré M. Ya

Pour les ambassadeurs, c’est une reconnaissance qui dépasse leurs attentes. Mais ils disent reconnaitre la touche de M. Ya Emile avec qui ils ont en majorité fait du chemin et qui, par expérience,  a une notion très précise des difficultés que rencontrent les usagers au moment de la visite technique automobile.

«Ce programme de fidélité est du balaise et nous devons faire en sorte d’honorer ce titre d’ambassadeur», a confié Cherif Mohamed Abdoul, surnommé «El Qatari». D’autres, comme Koué Bi Jean-Louis, ont promis «un partenariat à vie» avec Mayelia.

Mayelia est le premier opérateur à se lancer dans la prestation du contrôle technique automobile, depuis la libéralisation de ce secteur d’activité décidée en 2016 par le gouvernement ivoirien, et le deuxième dans l’activité en Côte d’Ivoire. En effet, l’entreprise doit se tailler une part de marché face à la  SICTA, filiale du groupe SGS, qui exerçait jusque-là en situation de monopole.

Le dispositif de démarrage de Mayelia comprend des appareils de dernière génération pour un contrôle technique automobile informatisé du début à la fin du processus sur la première station permanente située à Vridi. Des bancs mobiles offrant le même niveau de fiabilité du service sillonnent les communes de Yopougon, Abobo,Koumassi et Grand Bassam.  L’opérateur s’engage à mettre en service avant la fin de l’année, les stations de Grand-Bassam, Adjamé et Abatta.  

Le gouvernement ivoirien trouve dans la diversification des opérateurs dans la visite technique automobile un moyen d’assurer une plus large couverture du territoire de sorte à capter les usagers encore réfractaires à faire contrôler leurs véhicules.

Officiellement, plus de 40% des véhicules en circulation en Côte d’Ivoire échappent à la visite technique, pourtant obligatoire selon la législation en vigueur. Inverser cette courbe contribuera, à coup sûr, à réduire les accidents de la circulation et à renforcer la sécurité routière.

Célestin KOUADIO      
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: