Plus d'infos fermer
Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Air France: le Canadien Benjamin Smith nommé nouveau DG
  • Tunisie: Tunisair s’apprete a acquerir 6 nouveaux avions Airbus 320
  • Bingerville: les travaux de bitumage de carrefour Bandjidrome-Gbagba lances
  • Port-Bouët: le trafic perturbe par des camions a betail vers l’Abattoir ce matin
  • Algérie: plus de 1400 accidents de la circulation en une semaine, 48 morts
  • Italie: les recherches se poursuivent sur le site du pont effondré à Gênes
  • Brésil: 1,3 tonne de cocaïne saisie sur un bateau italien attaqué par des pirates
  • Tunisie: collision entre une vedette et une barque de pêcheurs, 2 blessés
  • Maroc: les arrivées de touristes en hausse à Agadir depuis janvier
  • Madagascar: les travaux de l’aéroport de Nosy Be-Fascène exécutés à 50%

Routes: lenteur dans l'exécution du chantier de rénovation Bassam-N’Zikro

ActualitéPublié le 10-08-2018 08h24

La trafic intense sur la voie exposé à de nombreux risques du fait de la lenteur des travaux. Ph DR

Le chantier de rénovation de la section routière Grand Bassam-N’Zikro, dans la région d’Aboisso est réalisée à seulement 15% à un mois de son terme pour un chantier lancé en février sur 6 mois. Le groupe Etracon/Ward en charge des travaux, exécutés dans le cadre du projet de facilitation du commerce et du transport sur le corridor Abidjan-Lagosd –PFCTCAL) a été sommée d’accélérer la cadence, lors de la récente visite d’un collaborateur du ministre de l’équipement et de l’entretien routier, rapporte une source.

Sur la section la section Grand Bassam-N’Zikro long de 45km et formant le lot 1 du chantier en cours, il s’agit du traitement de points-à-temps (PAT) ou la réparation des points critiques sur la chaussée. Mais les choses peinent à avancer.

L’un des faits les plus illustratifs de la situation est le fait que tout se soit arrêté après le décaissement (enlèvement de la mauvaise terre) au mois de juillet à l’entame du pont sur la lagune Ebrié à Mossou (côté Grand-Bassam) et à la descente de l’autre pont qui enjambe le fleuve Comoé (en direction de Bonoua), selon notre source.

Alors qu’il ne reste que les phases d’imprégnation et de bitumage de ces zones après l’étalage du Gravier non traité (GNT) ou concassé sur lequel roulent les automobilistes depuis quelques temps avec le lot de risques d’accidents dus à la poussière réduisant la visibilité, au gravier se transformant en projectiles au passage d’engins.

Il est vrai que sur son lot mais un peu plus loin, c’est-à-dire dans les environs de Samo, 10km après Bonoua, Etracon/Ward a pu appliquer une nouvelle couche de bitume sur une zone qui était endommagée; mais la situation au niveau des ponts va inéluctablement influencer le délai de livraison du lot 1.

Sur le lot 2 du même chantier entre Koffikro et Aboisso (25km), confié à une autre entreprise, la situation serait par contre nettement meilleure.

Mathias KOUAME
m.kouame@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: