Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Chine: 319 millions de véhicules enregistrés dans la circulation
  • France: des véhicules cassés et incendiés, suite au sacre des Bleus
  • France: une parade des Bleus prévue ce lundi sur les Champs Elysées
  • France: les nouveaux champions du monde de football arrivent ce lundi
  • France: 154 000 hommes mobilisés pour la sécurité à la finale du Mondial
  • Mondial 2018: la France sacrée Championne du Monde
  • Russie; des dizaines de stars dont Usain Bolt annoncées à la finale du Mondial
  • France: l'avenue des Champs Elysées envahie par la foule en liesse
  • France: des lignes de métro fermées à Paris pour la finale du Mondial
  • Mondial 2018: 80 000 spectateurs attendus au stade pour la finale

Routes : 4 milliards consacrés au débroussaillement en 2 ans

ActualitéPublié le 21-03-2018 13h38

Le Programme d’entretien routier prévoit le reprofilage lourd et le traitement des points critiques. Photo Acturoutes

Le Programme d’entretien routier (PER) initié par l’Etat de Côte d’Ivoire à la sortie de crise prévoit le reprofilage lourd et le traitement des points critiques sur les voies. Sont également inclus, le débroussaillement des accotements des voies bitumées, et par extension,  l’élagage d’arbres ainsi que le curage des ouvrages existant. Depuis 2017 jusqu’à cette année, 4 milliards au total sont consacrés au dernier volet d’activités citées, a annoncé le directeur général (DG) de l’Agence de gestion des routes (AGEROUTE), Pierre Dimba.

Il visitait mardi, une planche d’essai de l’édition 2018 de l’opération de débroussaillement des accotements des voies bitumées, entre le carrefour Azaguié au pont Mafou en passant par Thomasset, sur la route d’Adzopé pour «regarder la qualité attendue du travail».

Comme l’an dernier, les travaux de la présente session «ont coûté 2 milliards de FCFA». Soit «un total de 4 milliards» de FCFA, selon Pierre Dimba.

«L’eau étant l’ennemi numéro de la route, la présente opération a pour objectif, non seulement d’évacuer tout ce qui herbe, terre qui empêche l’eau d’aller dans les ouvrages de drainage mais également de dégager la route pour que l’ensoleillement puisse sécher rapidement l’eau après la saison des pluies», a justifié le DG de l’Ageroute.

Cette année, ces travaux d’élagage on débuté en janvier pour 3 mois. Donc, «normalement ils sont censés s’achever à la fin de ce mois de mars et une autre opération va démarrer», a ajouté M. Dimba qui avait à ses côtés, «les acteurs de la filière», à savoir le ministère des Infrastructures économiques, la Direction des infrastructures routières (DGIR), le Fonds d’entretien routier (FER).

La délégation comprenait également le sous préfet d’Azaguié, Bakayoko Ibrahima,  les responsables et représentants d’une trentaine de Petites et moyennes entreprises (PME) sélectionnées, après appel d’offres à l’effet d’exécuter les travaux.

Ces PME qui ont été «félicitées » pour leur action, exercent sur tout le réseau de voies bitumées de 6500km, «excepté les voies qui sont en concession, comme l’autoroute du Nord et les routes qui sont en réhabilitation, autour de 700km», a précisé le patron de l’Ageroute.

Il a été décidé de solliciter les autorités locales des villes concernées par le projet pour impliquer les jeunes de leurs localités et aussi contribuer à faire respecter les consignes de sécurité que certains usagers de la route méprisent.

Mathias KOUAME

m.kouame@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: