Plus d'infos fermer
Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Sassandra: les travaux du débarcadère ont démarré
  • Axe Tengrela-Kouto: au moins 1 mort dans un accident d'autocar, vendredi
  • Etats-Unis: les rues de la Floride obstruées après le passage d'un ouragan
  • Niger: le Président issoufou appelle à combattre l'immigration clandestine
  • Guinée-Bissau: la BAD décaisse 50 millions d'euros pour un projet routier
  • Collision en RDC: 53 morts selon un nouveau bilan
  • Abidjan: un 2e corps retiré de la lagune, suite à la chute du fourgon
  • Cocody: le maire N'Gouan Mathias annonce 900 millions de FCFA pour les routes
  • Duékoué: 600 km de routes seront reprofilées dans la région
  • Cameroun: les frontières fermées, à la veille de la présidentielle

Migration: l’ONU rappelle les aspects "positifs" du phénomène

ActualitéPublié le 13-01-2018 16h09

Le SG de l'ONU invite les dirigeants à trouver le juste milieu entre les dangers et les profits liés à la migration. Ph. d'archives

Alors que le mouvement des populations africaines en direction de l’Europe continue d’être décrié pour son corollaire de décès et de situations déshumanisantes, le secrétaire général (SG) de l’ONU appelle à considérer le phénomène sous un autre angle, plus valorisant.

«Les migrations sont un phénomène mondial positif», selon Antonio Guterres. Elles «génèrent de la croissance économique, réduisent les inégalités, relient des sociétés différentes» et «nous aident à surmonter les vagues démographiques de croissance et de déclin de la population», a-t-il expliqué jeudi, à l’occasion de la publication d’un rapport intitulé «rendre les migrations bénéfiques pour nous».

Chiffres à l’appui, le SG donne un peu plus de poids à ses arguments, en révélant qu’en 2017, les envois de fonds opérés par des migrants dans leurs pays d’origine ont atteint «près de 600 milliards de dollars». Une contribution qui vaut «3 fois l’aide au développement», selon lui.

Comme pour anticiper face à d'éventuelles réactions opposées, M. Guterres demande aux dirigeants des pays et autres décideurs de se servir des faits et non des préjugés «comme base pour relever les défis». Ce qui revient à préconiser un discours «respectueux qui place notre humanité collective au centre du débat».

Une mise au point qui n’a toutefois pas empêché le patron de l’ONU d’admettre que les migrations étaient quelque part, «source de tensions politiques et de tragédies humaines» parce que «globalement, mal gérées».

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), 75 mille personnes ont tenté de traverser la Méditerranée. Parmi elles, plus de 2 mille ont perdu la vie. Un bilan établi au premier semestre de l’année 2017.

Mathias KOUAME
m.kouame@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: