Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Odienné: 2 ambulances offertes par l'évêque de la localité
  • Liban: la diffusion du dernier film de Steven Spielberg interdite dans le pays
  • Lesotho: découverte du 5e diamant le plus gros au monde, 910 carats
  • Arabe Saoudite: l'hôtel où étaient détenus des personnalités va rouvrir
  • Transp. aérien: le Qatar accusé d'avoir "intercepté" un avion émirati
  • Tourisme: le nombre de voyageurs a augmenté de 7% en 2017
  • Libye: l'aéroport de Tripoli visé par des combats, ce lundi
  • Etats Unis: des passagers bloqués par la neige à New York vont porter plainte
  • Espagne: 7 migrants trouvent la mort en voulant gagner les Canaries
  • Cyclisme: la Tropical Amissa Bongo 2018 a démarré ce lundi au Gabon

Rwanda: les importations au centre d'une réunion sur le financement de l'UA

ActualitéPublié le 12-01-2018 19h11

Plusieurs pays ont commencé à prélever 0,2% des recettes d'exportation pour l'UA. Photo d'archives

Une réunion s’ouvre ce samedi à Kigali, capitale du Rwanda, pour examiner les progrès réalisés dans la mise en œuvre de la décision d’autofinancement de l'Union Africaine (UA) par les Etats membres.

 Ce mécanisme d'autofinancement est une décision historique adoptée par les Chefs d'État et de gouvernement lors du 27e Sommet de l'UA tenu à Kigali en juillet 2016. Il stipule que chaque Etat applique un prélèvement de 0,2% de ses recettes d’exportation qui sera reversé sur un compte dédié à l'UA ouvert dans leurs banques centrales respectives.

Au moins 14 dont le Rwanda ont commencé à percevoir cette taxe sur les importations. D'autres pays comme le Ghana, le Bénin, le Malawi et le Sénégal ont engagé des processus juridiques et administratifs internes pour permettre la mise en œuvre de la décision.

En décembre 2017, le Secrétariat de l'UA chargé des fonctions exécutives, comptait 21 États membres - sur 55 - qui étaient à différents stades de la mise en œuvre de la décision historique de Kigali.

Selon Claver Gatete, ministre des finances et de la planification économique du Rwanda, le désir d'un nouveau plan de financement pour l'UA est très élevé. Cette perspective vise à sevrer le corps continental du soutien financier externe. 

«Tous les pays ne progressent pas au même rythme. Mais le soutien de la Commission de l'UA et de la coopération Sud-Sud  aidera à résoudre les problèmes de chaque pays. Une fois que nous partagerons nos expériences, tous les pays seront à l'aise», a-t-il assuré.
 
M. Gatete affiche un très grand optimisme au fait que le mécanisme d'autofinancement fonctionnera au vu de ce qui a déjà été fait. « Nous avons eu des réunions fructueuses en août dernier et nous en aurons une autre pour évaluer les progrès entre les deux», ajoute-t-il.

La réunion de Kigali, organisée par la Commission de l'UA, en collaboration avec le Ministère des Finances et de la Planification Economique, verra la participation du Comité des dix Ministres des Finances (F10) mis en place pour le projet.

Eugene UWIMANA
Correspondant au Rwanda

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: