Plus d'infos fermer
Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Sassandra: les travaux du débarcadère ont démarré
  • Axe Tengrela-Kouto: au moins 1 mort dans un accident d'autocar, vendredi
  • Etats-Unis: les rues de la Floride obstruées après le passage d'un ouragan
  • Niger: le Président issoufou appelle à combattre l'immigration clandestine
  • Guinée-Bissau: la BAD décaisse 50 millions d'euros pour un projet routier
  • Collision en RDC: 53 morts selon un nouveau bilan
  • Abidjan: un 2e corps retiré de la lagune, suite à la chute du fourgon
  • Cocody: le maire N'Gouan Mathias annonce 900 millions de FCFA pour les routes
  • Duékoué: 600 km de routes seront reprofilées dans la région
  • Cameroun: les frontières fermées, à la veille de la présidentielle

Yopougon: les femmes ont barré des rues pour exiger de l'eau potable

ActualitéPublié le 12-12-2017 17h36

Le ministre des infrastructures économiques a reçu les manifestantes pour débloquer la situation. Ph. DR

Le trafic s’est normalisé en fin de matinée ce mardi au carrefour sable et sur des voies du sous-quartier de Wassakara, à Yopougon. Quelques heures plus tôt, des femmes avaient ocupé la chaussée sur ces différentes artères pour exiger de l'eau potable. Une denrée devenue rare depuis plus d’une semaine.

Entre ces deux phases, le ministre des Infrastructures économiques (MIE) a réçu à son cabinet les représentantes des manifestantes. Amédée Kouakou était entouré des Directeurs généraux de la Sodeci, Ebah Basile, de l’Office national de l’eau potable, Berté Ibrahiman et celui de l’hydraulique humaine, Kobenan Abouo Norbert, selon des sources ayant participé à la rencontre.

Le ministre a rassuré ses hôtes quant à l’engagement de ses services de trouver une solution à cette situation déplorable de pénurie d’eau.

Séance tenante, l’Onep a envoyé un camion citerne pour pouvoir approvisionner les habitants du quartier. Aux dernières nouvelles, le DG de la Sodeci a effectué une visite de terrain pour mieux appréhender le problème.

Le gouvernement a initié ces dernières années un plan de réalisation d’infrastructures traduit par la construction de châteaux d’eau (Abobo N’Dotré, Cocody-Angré, etc) et la mise en service de la station d’adduction d’eau potable de Bonoua, pour rendre l’eau accessible à tous.

Mais l’épisode de Yopougon-Wassakara vient rappeler que des efforts restent encore à faire

Mathias KOUAME
m.kouame@acturoutes.info

 

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: