Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Angleterre: collision entre un hélicoptère et un avion de tourisme, 4 morts
  • Zimbabwe: des partisans de Mugabé lui demandent de quitter le pouvoir
  • Espagne: environ 300 migrants secourus en mer
  • Etats Unis; l'autorisation des trophées de chasse interdite par Trump
  • Abidjan: le 4e Salon de l'Agriculture (SARA) a débuté vendredi
  • Allemagne: les montres connectées pour enfants interdites
  • Liban: le PM démissionnaire Saad Harriri est arrivé en France ce samedi
  • Abidjan: la Corée du Sud offre 6 véhicules à l'Assemblée nationale
  • Autoroute du nord: plusieurs véhicules endommagés dans un carambolage
  • Musique: le FEMUA 2018 portera sur "l'immigration clandestine"

JNP 2017: la formalisation du secteur informel enclenchée

ActualitéPublié le 14-11-2017 08h30

La présence du chef du gouvernement de plusieurs ministre a été saluée par Mme Mariam Fadiga-Fofana. Ph Acturoutes

Selon un rapport de la Banque Africaine de Développement (BAD), le secteur informel regroupe 80% de la masse des travailleurs en Côte d’Ivoire. Sous cet angle, le secteur constitue un poids dans le tissue socio économique de la Côte d’Ivoire.

Ils contribuent peu sinon pas du tout aux recettes de l’Etat en termes d’impôts ; A terme c’est une manne qui échappe aux caisses de l’Etat et c’est aussi le risque de voir une bonne frange de la population demeurer dans l’insécurité sociale.

Cette situation a poussé le Comité de concertation Etats-secteur privé (CCESP) à mettre la formalisation des entreprises informelles au cœur de la Journée nationale du partenariat public-privé (JNP 2017) ouverte lundi à Abidjan.

Bientôt une Cour d’appel au Tribunal du commerce
C’est au premier ministre qu’est revenu la parole pour présenter le tableau des mesures mises en œuvre par le gouvernement pour assainir le milieu des affaires et lever les barrières qui se présentent aux acteurs de l’informel pour se «formaliser».

Au nombre de ces dispositions: la création de la Haute Autorité à la bonne gouvernance et du Tribunal du commerce, la dématérialisation des procédures administratives pour la déclaration et le paiement des impôts, l’adoption de la loi sur le crédit bail en vue d’améliorer l’accès au financement par les banques.

Toutes ces mesures seront renforcées par «une Cour d’appel du tribunal du commerce qui sera ouverte dès l’année prochaine», a assuré Amadou Gon Coulibaly.

Il a jouté que «le gouvernement accorde une place prépondérante au secteur privé considéré à juste titre comme le moteur du développement économique».

La formalisation des entreprises privées permettra d’étendre leur production et surtout de bénéficier  opportunités en termes de financement et d’accès aux marchés.

Formaliser le secteur privé, un impératif pour les Etats en développement
Pour le représentant de la BAD à la cérémonie, l’encadrement du secteur privé est devenu une nécessité pour les pays d’Afrique sub-saharienne dans la mesure où l’appui au développement baissé ces dernières années corsée par une chute de cours des matières premières sur les marchés internationaux.

«L’encadrement du secteur informel permettrait d’augmenter les ressources de l’Etat et contribuera à l’essor de nations résilientes grâce à un accès des populations aux services sociaux de base», a conseillé M. Janvier Litsé en réaffirmant l’engagement de la BAD à appuyer la Côte d’Ivoire.

La présence du chef du gouvernement ainsi qu’une dizaine de ministre à cette tribune de rencontre entre l’administration publique et les opérateurs privés a été saluée par le Secrétaire exécutif du CCESP, Mme Mariam Fadiga-Fofana, comme un dialogue qui se construit.

Le ministre de l’économie, Adama Koné, a noté que la JNP est «la célébration annuelle de la vision partagée entre l’Etat et le secteur privé pour le développement socio-économique de notre pays. L’édition 2017 se veut être le cadre d’échanges propice à l’expression des difficultés rencontrées par le secteur privé et à la définition de cadre de collaboration pour un partenariat judicieux».

La cérémonie a été ponctuée par un prix de reconnaissance décerné à Nicolas Djibo et Jean Kacou Diagou , respectivement ex-patrons de la Chambre de commerce et d’industrie et du patronat ivoirien (CGECI) pour leur engagement dans le développement du secteur privé.

En plus des rencontres «B to G», la JNP 2017 a ouvert aux entreprises privées une session gratuite à la démarche de formalisation.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: