Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Angleterre: collision entre un hélicoptère et un avion de tourisme, 4 morts
  • Zimbabwe: des partisans de Mugabé lui demandent de quitter le pouvoir
  • Espagne: environ 300 migrants secourus en mer
  • Etats Unis; l'autorisation des trophées de chasse interdite par Trump
  • Abidjan: le 4e Salon de l'Agriculture (SARA) a débuté vendredi
  • Allemagne: les montres connectées pour enfants interdites
  • Liban: le PM démissionnaire Saad Harriri est arrivé en France ce samedi
  • Abidjan: la Corée du Sud offre 6 véhicules à l'Assemblée nationale
  • Autoroute du nord: plusieurs véhicules endommagés dans un carambolage
  • Musique: le FEMUA 2018 portera sur "l'immigration clandestine"

Immigration: 500 jeunes ivoiriens seront bientôt rapatriés de Libye

ActualitéPublié le 17-10-2017 14h42

Le gouvernement ivoirien a déjà organisé le retour de 1000 migrants en situation difficile. Ph. d'archives

Près de 500 migrants clandestins d’origine ivoirienne, bloqués en Libye, sont attendus à Abidjan dans ce mois d’octobre dans le cadre d’une opération de retour au pays pilotée par le ministère de l’intégration africaine.

«Nous bénéficierons depuis quelques jours d’un fonds fiduciaire de l’Union Européenne (UE) pour essayer de ramener ceux qui sont en situation difficile en Libye. Plus de 1200 ont déjà ramenés», a indiqué le Directeur de cabinet du ministre Ally Coulibaly sans préciser le montant de cet appui financier.

M. Diamouténé Alassane a été interpellé sur la question de la migration lund à Abidjan, lors d’une conférence animée par le président de la Commission de la CEDEAO.

Selon lui, face au flux de candidats à l’aventure européenne, le ministère a axé son action sur «la prévention et la sensibilisation» auxquelles est arrimé un programme de réintégration sociale pour les rapatriés. Les équipes du ministère ont ainsi sillonné les 15 du pays pour 5400km parcourus.

«Nous sommes en train d’entrevoir avec la CEDEAO comment les efforts peuvent être intégrés pour qu’il y ait des actions concertées en vue de prévenir ce flux de sorties de jeunes», a-t-il ajouté.

Véritable fléau de ces dernières années, la course des populations des pays pauvres vers l’Europe affecte également l’Afrique de l’Ouest dont des fils se retrouvent parmi les victimes qui périssent dans la traversée de la Méditerranée.

L’une des difficultés identifiées dans la lutte contre l’immigration clandestine est le principe de libre circulation des personnes adopté par les Etats dans la zone ouest-africaine.

«Rien n’empêche un jeune de quitter Abidjan pour Bamako et ensuite Niamey. Ce qui est une porte ouverte pour atteindre les côtes libyennes».

D’après les chiffres de la commission de la CEDEAO, 70% des jeunes qui se déplacent restent dans la zone ouest-africaine. 15% prennent la route vers l’Europe. Les autres se repartissent entre l’Afrique centrale, l’Afrique australe et l’Amérique.  

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: