Plus d'infos fermer
Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Niger: 10 milliards de FCFA pour aménager et bitumer une voie à Zinder
  • Bénin: le projet taxi-Bénin lancé à Ouidah par le gouvernement
  • Pays-Bas: l'armée va retirer ses avions F16 de la coalition anti-Etat islamique
  • Mali: un Nigérian arrêté à l’Aéroport Modibo Keita de avec 5 kg de drogue
  • Etats-Unis: près de 2000 vols annulés à cause de l'ouragan Florence
  • Liberia: l'aéroport de Monrovia doté d'un nouveau terminal avant fin 2018
  • Abidjan: la 27e AG de l'Association des aéroports d'Afrique se tient en octobre
  • Automobiles: 12 000 véhicules neufs importés par an en Côte d'Ivoire (Ministère)
  • Cameroun: le Salon de l'auto et sécurité routière, du 28 au 30 novembre
  • 4e pont d'Abidjan: plus de 14 000 personnes à indemniser (Coordonateur)

Libre circulation: la CEMAC appelée à sanctionner les Etats refractaires

ActualitéPublié le 12-10-2017 11h50

Les Etats ont éxigé l'application immédiate de la libre circulation dès février 2017. Ph. d'archives

Le Comité de pilotage du programme des réformes économiques et financières demande à la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) « de réfléchir sur la nature et les modalités d'application des sanctions à infliger aux Etats membres ne se conformant pas » aux principes de libre circulation des personnes et des biens.

A ce jour seuls le Cameroun, le Tchad, la Centrafrique et le Congo respectent cet accord qui vise à favoriser l’intégration sous-régionale. Le Gabon et le Guinée Equatoriale, les deux autres membres de la CEMAC, sont cités comme de mauvais exemple dans l’application de la mesure. 

Les Chefs d’Etat membres de la CEMAC ont ratifié un accord autorisant les ressortissants des pays de la zone à circuler sans visa à l’intérieur du territoire communautaire. Ils doivent juste être munis soit de la carte d’identité biométrique, soit du passeport biométrique, soit du passeport Cemac biométrique homologué.

Une décision qui devait être appliquée de manière immédiate au terme du dernier Sommet tenu à Djibloho (Guinée équatoriale), en février 2017.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: