Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Mali: les prix du carburant ont baissé
  • Abidjan: le ministre Amédée Kouakou sur le chantier de l'échangeur de Solibra, ce mercredi
  • Abidjan: 50 véhicules 4X4 remis aux Forces armées, mercredi
  • Corée du Nord: une délégation russe en visite dans le pays
  • France: les 1ers vélos électriques à hydrogènes mis en circulation
  • Migrants en Libye: Amnesty accuse l'Europe de "complicité"
  • Inde: interdiction de publicités TV pour préservatifs en journée
  • Cambodge: l'UE suspend son assistance aux élections
  • Attentat de New York: le suspect inconnu de la police du Bangladesh
  • Yopougon: les femmes de Wassakara ont barré des voies pour exiger de l'eau

Métro d'Abidjan: Bouygues veut boucler le projet "rapidement"

ActualitéPublié le 11-10-2017 15h03

Olivier Bouygues et le premier ministre ivoirien Gon Coulibaly. Photo DR

Reçu en audience mardi par le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le président du groupe Bouygues a exprimé sa détermination à voir le futur Métro d’Abidjan prendre les rails. Le groupe français fait partie du consortium d’entreprises constituant la Société de transports abidjanais sur rail (STAR) en charge de la construction et l’exploitation du Métro.

«J’espère qu’on va arriver à des conclusions rapides», a déclaré Olivier Bouygues à la presse, à sa sortie d’audience. Allusion faite aux blocages technico-financiers qui plombent le démarrage effectif des travaux.

En dehors du désaccord sur le coût jugé onéreux par l’Etat de Côte d’Ivoire, le groupe français avait exigé des compensations financières en cas d’une rentabilité en deçà des prévisions. La première ligne du métro qui partira d’Anyama à Port-Bouët, via les communes d’Adjamé, Plateau, Treichville, Marcory, Koumassi est conçue pour un flux de 300 mille voyageurs par jour.

Au niveau des Chefs d’Etat, les choses ont grandement avancé, après une audience accordée par le Président français, Emmanuel Macron à son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, en juin dernier à l’Elysée.

La France a alors accordé un décaissement de plus de 900 milliards pour le projet en attendant l’arrivée d’une délégation du groupe Bouygues à Abidjan pour «boucler» tous les détails.

Le projet ne sera pas «inutile» à une ville comme Abidjan «qui a besoin d’un transport moderne compte tenu de ce qu’on voit de la circulation», a ajouté M. Bouygues.

M. Macron devrait être présent au lancement officiel des travaux prévu en novembre à Abidjan

Mathias KOUAME
m.kouame@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: