Le Signal Sécurité maritime: Le patrouilleur espagnol Serviola en escale au Port d'Abidjan

Routes

Le FER de Côte d'Ivoire propose de faire payer les auteurs des accidents causant des dégâts

Publié le: mer. 11/05/2022, 05:31

L’intervenant ivoirien a précisé que les assureurs des véhicules auteurs d’accidents doivent prendre en charge (ce qui n'est pas toujours le cas) les frais de réparation de la route. Les ressources des FER étant limitées.

Le FER de la Côte d'Ivoire participe activement aux assises de l'AFERA dans la capitale sénégalaise. Ph. DR

Intervenant lors d’un atelier technique de l’Assemblée générale de l'AFERA mardi, le Directeur technique du FER de la Côte d’Ivoire, Paul Eric Lia, a estimé qu’il urge de trouver des textes communautaires pour compenser les dépenses liées aux dégâts causés sur les routes par les accidents. La logique est de faire payer les auteurs des accidents.


« La plupart des ressources affectées aux FER ne sont pas destinées à la couverture de tels sinistres. Quand un camion, du fait du non respect du gabarit, endommage un ouvrage d’art et que l'auteur n'est pas retrouvé, quelle est la ressource affectées qui permet de couvrir le traitement de cette dégradation? Je n’en vois pas. Je pense donc à une ressource additionnelle qu’on pourra identifier et qui nous permettra d’élargir nos différentes assiettes de ressources et donc améliorer les taux de couverture des besoins », a-t-il déclaré. C'est une contribution aux débats sur les défis dans la gestion des FER. La proposition faite par M. Lia est de « collecter des ressources notamment auprès des assureurs ».


Le financement des infrastructures routières s’exprime sous des angles différents selon les États africains, mais tous se retrouvent face à l’insuffisance des ressources. A côté, les accidents de la route participent à la détérioration des infrastructures, entrainant des charges supplémentaires d’entretien. Selon des experts, les accidents de la route en Afrique sont à l'origine de pertes estimées à environ 2,5% du PIB des États. De sources proches de l'organe ivoirien, le FER peut engager des procédures judiciaires contre les auteurs d'accidents en vue d'obtenir une compensation des frais engagés pour réparer le bien public endommagé. Mais certaines pesanteurs rendent cette démarche ardue et parfois vaine.


« Je pense que l’AFERA est le cadre adapté pour cette proposition. Car, ensemble nous serons beaucoup plus forts. Si tous les FER s’accordent à dire que cette ressource est nécessaire, ce sera facile pour chacun des FER dans les chaque État de mener les actions qu’il faut », a expliqué M. Lia. Précisant que des dispositions légales peuvent être prises pour que les assureurs prélèvent un montant forfaitaire à tout souscripteur. Un montant qu'ils reverseront aux FER.


Le Directeur technique du FER de Côte d’Ivoire, Paul Eric Lia, lors de son intervention. Ph. DR


Le FER de Côte d’Ivoire a dépêché à Dakar une délégation conduite par la Directrice générale, Mme Tohé Lasmel Annick. Elle est accompagnée du chef de mission et projets, Ehoussou François, la responsable de la communication, Mme Ekora Koffi Laurence et du directeur de la commercialisation de la route, Komenan William. Ce dernier a assuré la modération de l’un des ateliers au programme du mardi.


Célestin KOUADIO

Envoyé spécial

kcelest1@yahoo.fr

image-pub
acturoute youtube
The orientation speech of Professor Carlos Lopes

The President of the Conference Bureau made an orientation communication on the occasion of the Inaugural Conference of the 7th edition of The Africa Road Builders - Babacar NDIAYE Trophy. In his message, Professor Calos Lopes dissects the theme of the year: "Building roads, building economies".

image-pub