Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Algérie: les vols de rapatriement suspendus durant le mois de mars
  • Cameroun: l'Etat veut construire un 2e pont de 60 milliards FCFA sur le Dibamba
  • Abidjan: 504 mille doses de vaccin anti-covid livrées
  • Abidjan: les vaccins anti-covid acheminés par un vol d'Emirates
  • Abidjan: 200 taxis neufs réceptionnés par le FDTR
  • Pont Houphouët-Boigny: les travaux de réhabilitation exécutés à 73%
  • Ghana: 600 000 doses de vaccin anti-covid attendues le 02 mars
  • Etats-Unis: le champion de golf Tiger Woods victime d'un accident de la route
  • Sénégal: 3 locomotives livrées à la Société nationale des chemins de fer
  • Tunisie: la PDG de TunisAir limogée, deux mois après sa nomination

Abidjan: la Police de la sécurité routière relance l'appel au port du masque

ActualitéPublié le 19-01-2021 17h58

Face aux transporteurs, le commissaire Touré Kader, a appelé au sens de responsabilité de tous. Ph. Acturoutes

En Côte d’Ivoire, les chiffres de la contamination au covid-19 prennent l’ascenseur. Les indicateurs de l’expansion de la pandémie sont au rouge. En dehors des dispositions officielles instaurées par le gouvernement, la lutte contre l’implacable virus passe par une attitude citoyenne des populations qui consiste à l’appropriation des mesures barrières.

C’est l’essence de la tournée que mène la Police spéciale de la sécurité routière (PSSR), conduite par le commissaire Touré Kader, auprès des acteurs du transport routier. Objectif: anticiper dans la prévention et éviter le retour aux solutions contraignantes d’une part pour les populations et désastreuses d’autre part pour les transporteurs, à l’exemple de la limitation du nombre de passagers et l’isolement du Grand Abidjan.

Des transporteurs réceptifs au message
«Il faut éviter que les transports soient un grand vecteur de transmission de la covid-19. Cela exige une culture du port du masque. Le masque est la première barrière contre la covid-19, à côté du lavage des mains. Prenez vos responsabilités. Portez un masque et demandez aux usagers d’en porter», a répété le commissaire Touré Kader ce mardi aux transporteurs de la gare Siporex, dans la commune de Yopougon.

Avant Yopougon, l’officier de police et plusieurs collaborateurs étaient à Songon, commune périphérique à l’ouest du Grand Abidjan, pour faire passer le message de la sensibilisation et distribuer séance tenante des masques transporteurs et aux usagers.

Sur place, le chef de gare du carrefour Jacqueville, M. Diallo, a exprimé de vive voix, l’engagement des transporteurs à faire respecter le port de masque.

«Nous sommes réconfortés par le fait que le ministre se bat pour ne pas toucher au nombre de passagers à bord des véhicules de transport en commun. A partir d’aujourd’hui, personne n‘embarquera ici sans cache-nez», a-t-il poursuivi.  

Le port du masque est obligatoire dans les transports en commun à Abidjan et dans les autres villes du pays, depuis avril 2020. Mais, suite à la tendance baissière du taux de contamination au coronavirus, dans le dernier trimestre 2020, la consigne s’avère peu suivie. Le relâchement a finalement contribué à une résurgence de la pandémie.

La Côte d’Ivoire sur une «pente dangereuse»
Le pays compte plus de 25 000 cas confirmés pour 142 décès. La période allant du 29 décembre 2020 au 10 janvier 2021 a enregistré cinq fois plus de nouveaux cas que la quinzaine précédente. La faute est aux comportements inappropriés enregistrés lors des fêtes de fin d’année. Selon Dr Edith Kouassi, conseiller du ministre de la santé publique, «l’heure est grave, nous sommes sur une pente dangereuse».

Conscient du facteur risque que représente les déplacements des personnes dans la propagation de la covid-19, le ministère des transports, a mobilisé les moyens pour fournir des kits composés de masques et du gel hydro-alcoolique aux transporteurs routiers et relancer la sensibilisation. Le ministre Amadou Koné a insisté à cet effet sur une bonne utilisation desdits kits.

«La visite de la PSSR est aussi une façon de constater sur le terrain que les différents kits de prévention sont descendus jusqu’aux premiers acteurs que sont les chauffeurs et leurs auxiliaires et de recueillir les attentes sur le terrain», explique à Acturoutes le Directeur de la communication du ministère des transports, Samou Diawara.

La campagne de sensibilisation s’étend sur une semaine. L’équipe qui comprend des représentants de l’OSER et de la Direction régionale des transports a déjà parcouru Treichville, Marcory, Cocody, Adjamé, Abobo et Anyama. Les prochaines étapes comprennent, entre autres, Koumassi, Port-Bouët, Grand-Bassam et Bonoua.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: