Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Axe Bouaflé-Yakro: la route, réhabilitée, inaugurée samedi
  • Port d'Abidjan: Abidjan Terminal acquiert 2 tracteurs 100% électriques
  • Ukraine: crash d'un avion militaire vendredi, 26 morts
  • Burkina Faso: prévu vendredi, le retour d'Isaac Zida reporté
  • Transport aérien: Lufthansa réclame 2 millions d'euros à Camair.co
  • Yopougon: les service bus et bateau-bus de la SOTRA suspendus
  • Yopougon: un autobus de la SOTRA incendié lundi
  • Yopougon: des voies occupées par des manifestants non loin du palais de justice
  • BAD: Akinwumi Adesina réélu pour un 2e mandat de président
  • Nigeria: crash d'un hélicoptère privé, 2 morts

Burkina: le trafic ferroviaire coupé entre Banfora et Bobo Dioulasso

ActualitéPublié le 22-07-2020 16h21

La réhabilitation du rail Abidjan-Ouaga apparait désormais comme une urgance. Ph. d'archives

Au Burkina Faso, le train a cessé de circuler entre Banfora et Bobo Dioulasso depuis lundi, suite à fortes pluies survenues dans la nuit. Les eaux ont fortement dégradé le pont voûte du PK 706+900, dans la zone de Bérégadougo (Sud), d’après la SITARAIL, société exploitante du réseau ferroviaire, filiale du groupe Bolloré.

Des circonstances identiques constatées en juin sur une section de la ligne ferroviaire qui relie  Ouaga, la capitale du Burkina Faso, à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Un glissement de terrain avait emporté le talus qui supportait la voie ferrée, à Anyama, commune au nord d’Abidjan, entrainant une interruption du trafic ferroviaire.  

La SITARAIL souligne que ses équipes sont à l’œuvre pour «faire face à cette situation» et rétablir la connexion ferroviaire. En Côte d’Ivoire, le service avait repris après trois semaines de travaux de réparation.

Le rail Abidjan-Ouaga est une infrastructure majeure maintenant des échanges économiques entre les peuples ivoirien et burkinabé. En 2019, la SITARAIL a réalisée un volume de trafic plus d’un million de tonnes sur le réseau.

Un projet de réhabilitation de l’ensemble de la voie ferrée datant d la période coloniale est en cours d’exécution. Il coutera plus de 200 milliards de FCFA.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: