Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • Togo: sortie de route d'un véhicule du cortège présidentiel, 3 blessés
  • Brésil: une mission de l'armée envoyée pour éteindre les incendies en Amazonie
  • Nigeria: au moins 17 morts dans une collision entre un bus et un camion
  • Indonésie: naufrage d'un bateau, 22 personnes portées disparues
  • Abengourou: un chauffeur abattu par un gangster en fuite après un braquage
  • Abidjan:un militaire tué dans un accident de véhicule sur le pont d'Agban
  • Liban: une voyageuse décédée en avion, de retour du pèlerinage à la Mecque
  • Ghana: fin de bitumage du tronçon bolgatanga-bawku en 2020
  • Niakara: 5 morts dans une collision entre une voiture et un camion-citerne
  • Méditerranée: au secours de migrants, le navire Open Arms bloqué

SICTA: la 6e station d'Abidjan officiellement inaugurée

ActualitéPublié le 14-06-2019 11h01

La station du Plateau offre des services identiques à ce qui se fait sur les autres stations. Ph. Acturoutes

La Société ivoirienne de contrôles techniques automobiles et industriels SICTA a officiellement inauguré jeudi la station permanente d’Abidjan-Plateau. Occasion pour le Directeur général de rappeler qu’il n’y a point de salut sur les routes tant que la question de la sécurité des usagers n’est pas érigée en préoccupation majeure.

«La prise en compte permanente du bon état mécanique des véhicules réduit les risques d’accident», a insisté Dominique Gouvernayre devant un parterre d’invités dont le ministre des transports, Amadou Koné et l’ambassadeur de Suisse, Thomas Litcher.

Comptée parmi les 25 stations périodiques reparties sur l’ensemble du territoire, la station du Plateau porte à 6 le nombre de stations du même type sur le périmètre du District d’Abidjan, illustrant l’engagement des responsable de la filiale du groupe suisse SGS de rapprocher les usagers des services de la visite technique et partant briser le mur de méfiance qu’ont bâti certains usagers.

«Désormais, les automobilistes n’ont plus d’excuses pour ne pas se plier à la législation, plus d’excuses pour se dérober de la visite technique », a ajouté M. Gouvernayre.

Entièrement informatisée et automatisée sur un budget d’investissement de 270 millions de FCFA, la station du Plateau est opérationnelle depuis avril et offre des services identiques à ce qui se fait sur les autres stations: diagnostic technique, pose de plaques, vente de vignettes auto/moto etc. Dans le premier mois d’activité, elle a réalisé 1361 contrôles techniques. Ce qui traduit un engouement des usagers dans une commune traversée quotidiennement par 300 à 350 mille véhicules.

La bataille contre l’insécurité routière n’est pas gagnée pour autant. 40% des automobilistes échappent à la visite technique. Le nombre d’accident en 2018 a dépassé la barre de 1500 causant un millier de morts dont le plus gros contingent est composé des personnes vulnérables (piétons, enfants, usagers des deux roues).

Pour le ministre Amadou Koné, il y va de la responsabilité des automobilistes mais aussi d’une pleine mesure des missions que l’Etat a confiées au département dont il a la charge. Il a donc rappelé un projet en cours, en appui avec le Canada, visant à assainir l’examen de conduite par une procédure automatisée réduisant l’intervention humaine.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: