Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • France: grève générale ce jeudi pour dénoncer la réforme des retraites
  • France: les transports paralysés, l'activité économique à l'arrêt
  • France: des marches organisées dans plusieurs villes
  • France: la SNCF annonce de nouvelles perturbations du service vendredi
  • Transport urbain: Uber lance ses services à Abidjan
  • Sécurité routière: la police spéciale officiellement mise en service
  • Maroc: 17 morts dans un accident d'autobus à Taza (Nord)
  • Tunisie: un autocar a chuté dans un ravin, 26 morts
  • France: 3 secouristes tués dans le crash d'un hélicoptère sur la Côte d'Azur
  • Katiola: 22 véhicules neufs remis aux transporteurs de la région par le FDTR

Burkina Faso: le contrat révisé avec SITARAIL adopté par les députés

ActualitéPublié le 05-12-2018 16h59

La SITARAILexploite lal igne ferroviaire dans une convention de partenariat public-privé. Photo d'archives

L’Assemblée nationale du Burkina a donné son OK, mardi, pour la ratification de la Convention de concession révisée relative à l’exploitation de la liaison ferroviaire entre le pays et la Côte d’Ivoire. Cette convention de concession est établie entre les deux pays (Burkina Faso et Côte d’Ivoire) et la société d’exploitation, SITARAIL.

Les autorités ivoiriennes et burkinabé avaient ouvert les concertations depuis 2015 pour la révision de certaines lignes des préogatives attribuées à la SITARAIL qui gère le rail Abidjan-Ouaga depuis plus de 22 ans.

La dernière mouture de cet accord a été validée en juillet 2017 à Ouagadougou. Les parties impliquées ont souhaité un transfert des charges et risques au concessionnaires, le paiement intégral de toutes les dettes dues par le concessionnaire aux Etats, l’instauration s’un regime fiscal et douanier temporaire entre les Etats au profit du groupe Bolloré, actionnaire majoritaire de la SITARAIL.

La SITARAIL s’est engagée à investir 250 millions d’euros sur 4 ans pour la première phase de la réhabilitation du réseau ferroviaire long de plus de 1200km. Pan African Minerals (PAM) étant chargé du prolongement du chemin de fer jusqu’à Tambao, localité dont le groupe exploite le minerai.

Le transport ferroviaire constitue le cordon ombilical de la coopération entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. La réhabilitation globale du réseau va coûter 262 milliards de FCFA. Le projet permettra d’améliorer la fluidité du transit des marchandises et des personnes, et d’accroitre le frêt qui doit passer de 900 000 tonnes à 5 millions de tonnes.

Célestin KOUADIO
c.kouadio@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: