Plus d'infos fermer
Direct Trafic | Le trafic routier en Direct
fermer réduire agrandir

Le Signal

  • USA: à cause des incendies, des parkings transformés en camps en Californie
  • Burkina: le Président Kaboré en visite officielle au Japon
  • France: plus de 100 mille "gilets jaunes" dans les rues ce samedi
  • Burkina: l'échangeur du Nord, à Ouaga, inauguré ce jeudi
  • Maroc: le TGV reliant Casa à Tanger inauguré ce jeudi
  • Abidjan: un taxi-compteur a manqué de chuter du pont de Gaulle, mardi
  • Algérie: collision entre un bus et un véhicule touristique à Djelfa, 3 morts
  • Côte d'Ivoire: un guide de gestion des flux migratoires élaboré
  • Burkna: l’échangeur du Nord à Ouaga ouvert à la circulation le 15 novembre
  • Mauritanie: collision entre deux bus dans le Centre, 11 morts

Afrique centrale: le passeport biométrique va améliorer la circulation

ActualitéPublié le 13-02-2018 11h55

La CEMAC préconise la mise place du passeport biométrique pour garantir la sécurité aux frontières. Ph d’archives

La Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) préconise la mise en place du passeport biométrique pour «garantir la sécurité aux frontières» et améliorer la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace.

«Dans les faits, il y a un acte additionnel, la libre circulation est fonctionnelle. Seulement il y a un problème, il faut la sécurité», a confié aux médias lundi, à Douala au Cameroun, le président de la commission de la CEMAC, Daniel Ona Ondo, lors d’une rencontre portant sur les réformes institutionnelles au sein de l’institution.

Selon lui, «la libre circulation n’est pas remise en cause. C’est la sécurité qui est remise en cause», et le rôle de la CEMAC est de «faire en sorte que dans ces frontières, on puisse avoir un passeport biométrique pour qu’on puisse savoir qui circule».

«Même en Europe, vous circulez mais vous êtes surveillé», a-t-il soutenu.
Raison pour laquelle, «nous sommes en train de faire en sorte que tous les pays aient un passeport CEMAC», a-t-il conclu.

La décision de la libre circulation des personnes et des biens en Afrique centrale a été entérinée en octobre 2017, par l’ensemble des pays de la CEMAC, lors du sommet de N’Djamena, au Tchad.

Joseph N’GORAN            
joseph@acturoutes.info

Laissez un commentaire, un cadeau vous attend...Chaque jour, commentez les articles que vous lisez sur Acturoutes.info. Donnez votre avis, dénoncez ce qui ne va pas et proposez vos solutions. Sur les articles que vous lisez, cliquez sur J′aime et partager pour les partager avec vos amis et proches en un clic. Pour le reste, regardez dans ACTUROUTES Cadeaux ! ACTUROUTES récompense votre fidélité. Des cadeaux vous attendent...

Lire également: